Jésus le roi des Juifs sur la croix

Tome 4 / Animation 10


Objectif

Expliquer aux enfants l'importance de la mort de Jésus. L'impact pour aujourd'hui dans nos vies

Dans le livre

Texte(s) biblique(s)

  • Matthieu:27:11-23

Verset(s) clé(s)

  • Matthieu:26:59-60, Matthieu:27:42-43

Déroulement de l'animation

Par un récit missionnaire, une leçon d'objet (la rélisation d'une croix en papier), et un chant les enfants découvriront le sens de la croix

Versets de la semaine

  • Matthieu:26:36-40, Matthieu:26:47-50, Matthieu:26:59-66, Matthieu:27:11-14, Matthieu:27:15-23

Pages

95 à 99

Activités

Accueil des enfants

Description

Prévoir une grande table autour de laquelle tous les enfants pourront s'intaller pour bricoler. Mettre au centre une croix en papier.

Introduction au thème

Description

Passer la vidéo d'accroche.

Laisser un temps de silence.

Puis demander aux enfants, pourquoi Jésus "le roi de Juifs" n'a-t-il pas cherché à éviter le supplice de la croix ?

Pourquoi ce symbole de la croix gêne-t-il tant de gens ?

Raconter l'histoire qui suit en soulignant que cela se passe dans un pays où les chrétiens ont longtemps été persécutés.

Sujet de l'animation

Description

Raconter cette histoire :

En Angleterre, des grands-papas et des grands-mamans racontent à leurs petits enfants, une histoire. Une histoire qui se passait il y a longtemps. Cette histoire, que je vais vous la raconter, c’est celle d’un missionnaire anglais, parti rn Chine, dans la province de Koueng-Tong. Installé depuis de nombreuses années dans la ville de Tchiang Kiang, il aimait prêcher l’Évangile de Jésus, parler de la croix, qui est au coeur de notre salut.

Pendant toutes ces années, il avait fait construire un dispensaire et une école et s’en occupait. Les Chinois de la ville l’appréciaient beaucoup et, humblement, il faisait son travail au service de chacun.

Puis il y a eu des changements parmi les dirigeants du pays. Le gouvernement avait ordonné que tous les missionnaires rentrent dans leur pays d’origine. Alors, les autorités de la ville ont convoqué le missionnaire anglais, ils ont regardé ses papiers et comme ils appréciaient son travail et tout le bien qu’il faisait autour de lui, ils ont renoncé à le chasser du pays.  MAIS ils lui ont formellement interdit de parler de Jésus et de sa croix :

- “Tu peux rester pour t’occuper du dispensaire et de l’école, mais tu ne devras plus parler de ce Jésus et de sa croix ! Sinon…. tu devras quitter le pays par le premier bateau”.

 

Qu’allait-il faire ? Il ne pouvait pas continuer son travail sans parler de celui qui remplissait son coeur et qui lui donnait tant d’amour ! Si bien qu’un jour, tandis qu'il se trouvait  au milieu d’un petit groupe de chinois, il se mit à dessiner une croix, sans s’en rendre compte, juste pour imager son explication sur l’amour de Dieu. La police, qui avait toujours un oeil sur lui, l’aperçut et s’empressa d’intervenir. Les policiers l’emmenèrent à l’hôtel de ville pour le dénoncer aux autorités. La décision est vite tombée : “Nous t’avions averti, tu disposes de moins de 24h pour faire tes bagages. Demain, nous t’emménerons au port et tu prendras le premier bateau pour l’Europe”.

Mais quelques chinois du village les ont suivis, et ont pris la défense du missionnaire :

“S’il vous plait, qui va s’occuper du dispensaire et de l’école….. ?”

Les villageois tinrrent bon et les autorités lui donnèrent une seconde chance :

“Mais attention, s’il recommence, cette fois, ce sera les armes ! Tu seras fusillé ! L’avertissement est sérieux et il n’y en aura pas deux !

Pourtant, quelques jours plus tard, le missionnaire, assis dans son dispensaire, auscultait un malade souffrant d’une infection de la gorge. Ce malade était  accompagné de sa famille. Le missionnaire se mit à parler du Seigneur, et… il prit deux abaisses--langues, et… sans s’en rendre compte, il mit les deux planchettes de bois… en croix !

L’explication fut vite interrompue, deux soldats bondirent dans le dispensaire, n’attendant que cela pour l’attraper et pensant : “Ça y est, on va enfin se débarrasser de ce missionnaire”.

Ils le prirent, le jetèrent en prison, sans management, sachant que son compte était bon !

Le Conseil des autorités s'est réuni pour juger le missionnaire, et une délégation du village chinois vint pour sa défense.

Plus le temps passait, plus la tension montait, et les autorités restaient intransigeantes : il avait fauté, il devait être fusillé !

Finalement, dans la soirée, un compromis fut trouvé :

Le juge prit la parole : “Tu aimes Jésus et tu dis que par la croix, nous sommes sauvés, et bien, je te lance un défi : voilà une feuille rectangulaire (montrer une feuille de papier blanche aux enfants), une paire de ciseau. Si tu réussis à couper une croix d’un seul coup de ciseau droit, et en un seul morceau, tu seras sauvé. Sinon, demain à l’aube, tu seras fusillé."

Arrêter de raconter l’histoire et poser la question aux enfants :

"Qu’auriez-vous fait à sa place ? Voulez-vous essayer ? Vous n’avez qu’une seule chance."

Prendre un moment pour laisser les enfants essayer. Puis montrer la solution tout en racontant la fin (voir la feuille explicative).

Le Missionnaire, lui, commença par prier et demander l’aide du Seigneur.

Le lendemain matin, devant l’assemblée réunie, il prit la feuille, le ciseau et démontra :

Commencer à la plier en disant : Dieu qui a créé toutes choses, s’est incarné en Jésus.

2ème pli : Jésus, lorsqu’il était sur terre, a vécu, agit, parlé pour nous réveler Dieu son Père. Il nous a montré le chemin qui mène au Père, ses miracles, ses discours, sa manière d’être.

3ème et 4ème plis : Mais l’homme se détourne de Dieu et rejette Jésus, il n’écoute pas Jésus, malgré tout le bien qu’il fait et s’enferme dans son péché.

Comment, d’un seul coup de ciseau droit, puis-je être sauvé ?

Couper le pliage par son milieu : Alors, c’est Dieu qui intervient, et il nous offre la croix.

Déplier le coupage : C’est à la croix que notre péché est pardonné, que notre condamnation est ôtée, que notre réconciliation avec Dieu est assurée et que la vie éternelle nous est offerte.

On peut raconter la suite (voir la feuille) : la  mise au tombeau de Jésus et l’appel.

Narrateur : j’ignore la réaction des chinois, ils libérèrrent le missionnaire, mais est-ce qu’ils ont cru en la bonne nouvelle de Jésus. Et toi, que représente la mort de Jésus pour toi ?

Media

Sujet de l'animation

Description

Refaire le pliage et le découpage avec les enfants en donnant ces explications :

Commencer à plier une première fois (Dieu qui a créé toutes choses, s’est incarné en Jésus).

Une deuxième fois (Jésus, lorsqu’il était sur terre, a vécu, agit, parlé pour nous réveler Dieu son père. Il nous a montré le chemin qui mène au père, ses miracles, ses dicours, sa manière d’être).

3ème et 4ème fois (Mais l’homme se détourne de Dieu et rejette Jésus, il n’écoute pas Jésus, malgré tout le bien qu’il fait et s’enferme dans son péché.)

Comment, d’un seul coup de ciseau droit puis-je être sauvé ?

Couper le pliage par son milieu : Alors, c’est Dieu qui intervient, et il offre le salut à la croix.

Déplier le découpage : C’est à la croix que notre péché est pardonné, notre condamnation est ôtée, notre réconciliation avec Dieu est assurée et la vie éternelle nous est offerte.

Engagement personnel

Description

Garder les croix sur la table et demander si l'un ou l'autre veut refaire la démonstration devant les autres.

Chacun peut redire avec ses mots ce que représente le croix pour lui.

Ma prière

Description

Lire puis chanter le cantique du PDF joint.

Media

Le moment détente

Description

Réaliser les quatres tableaux du PDF joint.

Prendre quatre grandes feuilles de papier épais, format raisin.

Utilser les croix découpées pour coller les différents éléments.

Conclusion et Ouverture

Description

L'histoire de Jésus se termine-t-elle là ?

Proposer aux enfants de faire les lectures de la semaine en leur demandant : Qui, dans les Évangiles, a encore peur de Jésus même après sa mort ?

Pour le savoir, proposer aux enfants de lire Matthieu:27:27-28:20 durant la semaine en suivant les commentaires des dernières pages du guide "Les Explorateurs " Livre 4.